Skip to content

L'OSTEOPATHIE VISCERALE

Le concept d’ostéopathie viscérale

L’ostéopathie viscérale se doit d’être vulgarisée. En effet, l’ostéopathie traditionnelle inculque des concepts de mouvements propres aux organes nommée motilité qui se veut être un mouvement rythmique.
Cette ostéopathie traditionnelle a évolué et de nouveaux concepts tendent à les remplacer. Les ostéopathes de la clinique SOS OSTEO+™ adhèrent à ces nouveaux concepts pour pratiquer une ostéopathie reposant sur des données plus probantes, plus actuelles et qui peuvent s’expliquer facilement avec des concepts simples.

En effet, les viscères (pour mieux dire les organes) s’attachent entre eux et à leurs parois (des os des membranes autour d’eux).
Il faut voir, par exemple, le « ventre » comme un « grand sac » dans lequel il y a des « petits sacs » et chaque petit sac est un organe.
Parfois les petits sacs présentent une « forme d’adhérence » entre eux ou avec le grand sac amenant alors des inconforts digestifs. L’ostéopathe ne fait qu’intervenir sur ces liens avec son utilité et ses limites.

En aucun cas, et cela se comprend aisément, l’ostéopathe ne peut « soigner » ou encore intervenir sur la « santé » d’un organe, cela relève d’autres disciplines dont la première est la médecine.

Comme pour les autres approches de l’ostéopathie, les ostéopathes de la clinique SOS OSTEO+™ proposent une ostéopathie raisonnée et raisonnable reposant sur l’anatomie et la physiologie (le fonctionnement) du corps humain. Et, naturellement, si l’ostéopathie n’est pas indiquée ou si elle n’est pas efficace pour une demande alors nous nous engageons à vous en informer car l’éthique est une valeur fondamentale de notre pratique.