OSTEOPATHIE ET GROSSESSE

 

Pendant 9 mois, de la conception à l’accouchement, la femme enceinte est sujette à des changements physiques considérables : tendance de la colonne vertébrale à se cambrer, malposition du bassin, du sacrum et du coccyx. Tous ces troubles peuvent affecter le bon déroulement de la grossesse et de l’accouchement.

 

L’ostéopathie chez la femme enceinte

 

Grâce à une connaissance approfondie de la physiologie de l’anatomie et de la pathologie humaine, l’ostéopathe saura soutenir la femme enceinte à maintenir un équilibre optimal et retirer les dysfonctions ostéopathiques.

Durant la grossesse, l’ostéopathe rééquilibre l’organisme dans sa globalité en recréant de la mobilité ostéopathique entre les systèmes musculaires, organiques et osseux.

 

Après l’accouchement

 

Après la naissance, l’ostéopathe contrôle si certaines des structures sollicitées lors de l’accouchement peuvent engendrer des dysfonctions ostéopathiques de la colonne lombaire, mais également au niveau du bassin et du corps.